-A faim les fin du monde donne la couleur au son d'un chemin risible face aux didascalie d'une vie lunatique
-Je m'observe de ces chaire infidèle ne pouvant faire l'affaire d'un faire frère 
 -L'expression d'une compensation face a la compréhension d'une interrogation, laisse l'humain avide de manipulation 
-Enragé l'étouffe de mon corps ne sent pas le sens essentiel du cent face au parfum d'un siècle florissant des sens . 
-A gouverner la cage de l'humain de justice fantomatique , la richesse du monde gronde de plaisir a tic concentrique
-A ce monde qui mes donnée je pleur d’itinérance face la personnalité des humain intolérant 
-Le but m'échappe contre les sens ou je m’adapte face à l’âme que je traque
-Au silence des heure perdu a faufilé les sens d'un sang gisant j'applique le tremblement au sentiment d'un père manquant
-A pleuré a peur est je suis l'un des deux a ne plus airé dans le gravier d'un père huée !
-L'un compréhension de ce lignes a maux , dys : l'imagination de s'inventé une vie !

Bat toi pour vivre ou la vie te battras à chaque seconde !

Je me sens hypocrite, j'ai honte de moi ,de mon pays, de ce qui ce passe en se moment , de ses morts en France , de ces morts dans le monde aujourd’hui, de voir et de comprendre que tous ces moments qui m'arrive n'est q'une peinture hypocrite de nous même ,représentant la notion d'un Pays a valeur , voilée par des actes inhumain ! Sur ce tableau ont peux voir de la souffrance de la joie , un paradoxe humanitaire coupé par la peur de voir des décision contradictoires et irréfléchies! ont a de belle couleurs représenté ,celle de l'humain mais dès que l'on voie un autre tableau ont baisse les yeux . Notre occident est égoïste a remplir de couleur sont concept , pour réussi l'art de son propre monde , il prend les couleurs des artistes qui ont aussi exposé dans la même salle pour enrichir tous sont orgueil de belle histoire qu'il racontera a travers un temps fautif ! Toutes les formes et les détails de ce tableau représente le miroir des plus riches! Un tableau que l'on oublieras jusqu’à ce que l'ont souffre de nouveau pour en crée d'autres sans avoir réfléchie a celui d'avant ,car il na jamais été finis , il lui manque quelque chose ! le monde est un grand prématurée qui na pas le cerveau assez finis pour faire fonctionner son cœur ! 
Jak-Jak

"D'un signe je signe et dessine l'effigie fantomatique de ta vie sur les lignes infinies dans l'étoile de ma vie " .
Je pense souvent à toi lorsque que tous vas mal ,à la remonté bestial d'une rage peux banal tu hère ma tete pour m'aider à chaque instant ,chaque moment de me relever plus équilibré que jamais.
Depuis 5 ans déjà , tu veille sur nous tous mon frère !

Le Houlouboula Vaincra .

En soûler d’être sous l'eau

Des phases est d’âme mourre deux dos née sens à une vie qui n'a pas vrai ment du naitre

Dans n'autres monde 

mère d'eau pale à pale

Les prématurées sont arrachés physiquement du ventre de leurs Mère,ils sont mit d'en des couveuse ou ils voie le monde sans pouvoir le touché, seul et contre tous, le combat ne fait que commencé !

Le handicape est la preuve de l'insuffisance de ce que nous aimerons voir établie pour référence et pour norme !

les handicapes d'aujourd'hui font les perfections de demain

Houlouboula, tu étais la ,sans être présent ,avec un peux d'absence , a me serrer sans lasser dans tes bras ,mi réfugier tous seul sous tes tas , d'aisance d'espérance a coup plat , a ce rêve réel de l'arme a l’œil ,de ce matin trompe-œil . Tu est partie d'un ton sur , laissant tes traces en moi ,de sentiment sourd-riant ou j'y est pleurer tous mon sang . Je t'aime Mon frère 4 ans déjà !

Dé con struire re con struire

les rai-sons juge-haute

"A cette trace déjà écrite de cette fleur qui grandis , je pense à toi sans toi et je tutoie les toits de mon toi pour savoir combien d'années déjà , j'ai mis tous ça en toi ".

3 ans au quel mon seul lien est ce réseau social par lequel j'exprime ma fleur royal !

Je t'aime a la force d'un frère a ma manière

A l'Art qui s'en j'aille dans la comédie merdique d'un tic dramatique 

Pas d’Âme l'ombre d'un pas !

A l'oeil qui s'ouvre pour la mort . 
A l'oeil qui ce ferme pour la vie .
j'espère donc je suis.
j'écrit donc je ment.
Je meurt donc je vie.