Je ne sais pas se qu’il m’arrive que je suis ou pas ce que j’ai étais , que j’invente les douleur du monde pour en recracher qu’un ciel bleu , a quoi bon rester la a quoi bon signier l’indifference la plus total , je susi heureux content et j’ai vue que je n’etais pas seul d’autre on le meme probleme oui enfin ce ne doit pas etre le meme , pas au meme niveau , bordel revien revien dans cette réaltier du monde polllué , ques que tu fait ? je me noye dans la force d’espoir , d’un espoir qui feras taire ce monde gouverné , je rage a cette mort certaine , j’ai compris je ne finirais pas seul ou je l’espere plus ou moin d’entrainer d’autre personne que moi les ames diparue , en ce se temps rapide , je cherche a faire comprendre et je susi capable peut etre dans 40 ans ou 50 j’arriverais a faire voir au monde les ames des mort ils ne sont pas tous partie non , je l’ai est senti , je veux encore les sentir meme si c’est ma peur la plus grande , je veux apprendre a les comprendre a les voir , que mon ame servent de fluide pour quel entre dans ma chere , je le sent encore j’ai mal et ca me fait du bien , lalors je veux devolée ce secret  , a une force impossible , gigentesque j’interviendrais , je veux que le monde comprenne que l’on est pas seul dans cette univers qu’il part mais que d’autre reste , j’y croit je croit en cette reussite de mon ame utopique , partons a l’aventure , aller viens lecteur , dieux de tes yeux appprend a quel moi la chaleur des ame peut etre bénefique pour al tienne et quel te controle peux importe l’intensitée a laquel repose celle la , brule par mes expression mes dessin non mes probleme de langage , non je veut tous chanché je veux rien dire , mais j’ecrit , je veux crée l’impossible , je veux que mon oeuvre soit indestrctible et quel reste au yeux et au cerveau de tous a travers les ame a travers ma prématurité je sens que je veux etudier travaillé la dedans je veux expérimenter la douleur et la chaleur des ames et le dessiner encore encore jusque plus soif , a travers moi elle dessine a travers mon ame elle propspere au monde réel , jaime ca , je hurle , je bouffe ma chaire , mais au fur a mesur des année de ma vie elle ces calmé elle devien plus inusieuse ont dirais que la colere des ame commence doucement a grandire elle vie en moi comme un bienveience celle qui a chaque fois me parter en crise s’apaise et vien m’aider apres tt ces année , ces ce pacte , ce pacte qui ma liberer , cette envie de reussir autant moi que elles a internvenir par l’art a travers mes mains mon corps mes pensée , voir l’impossible ressentir l’imésure , entendre et comprendre ce que personne ne l’est , je le ressnt toujours cette différence d’etre different ca me boscule mais je me dit que ces ma chance ej doit la saisir j’ai 20 ans , pour quoi ont dirais que je pourrais faire cela tt ma vie apprendre a decripter et fairre ressentir au monde qu’il vas mal aussi car je ressent certaine chose que d’autre ,putin d’artiste , putin d’artiste qui ne voit que , la rage me tourne vers ces personne qui on changer l’art a tous jamais , arts contemporain , art norma je ne sais plus sur qui etouffer ma rage ma soif , mon couteau , je en sai splus qui tuer , egorger torturé , stop , trop de folie , trop de pensée qui ce bouscule pourquoi j’ecrit apres ces temps d’absence long et tenbreux a je voit ce monde bordel faite du bien arreter cette chasse a l’homme , je ne sais plus ces déconstrui je m’evapore dans mon silence je tombe face a mon impuissance intellectuel , je m’evanouie de tristesse dans mes pensée a peine ecrite .....

la sans sa tion des sens a lire da bire les ride d'est tombe bi , je libre la venir des dys a dix d'art dyst , 
a peur dans verre le don le con bat se mot en faute a crire des crire la l'etre a faire sous les des ordres 
qui bat la page .
a l'an vers des mot tion les mots tion pas con pris de tous ! te battre a l'un con près en tion des eau tre ! 7
bou fait ment j'ai cou rue le bord d'aile vers un ciel est fait mer ! 
le tiers temps a cul mulé l'est l'etre des regard des otre an rage est 
lit mage dun enfant pis tot reste dans in si cle in finis !